Randonue et vélo nu : c’est la liberté qui mue ! par La Singette Missdinguette
Randonue et vélo nu : c'est la liberté qui mue !

De nombreux articles parus dans la presse textile cet été couvrent d’un regard attentif les naturistes hédonistes de l’APNEL, qui pratiquent la randonue. D’autres encore, plus politiques, investissent les grandes métropoles en vélo entièrement nu, lors de leurs manifestations internationales.

Tout d’abord, un grand merdre de merdre pour l’illustration style ensemble vide fournie par Sylvie de l’APNEL et encore bravo pour ses oeillères en formes d’entrisme dans le petit monde si triste du naturisme organisé !!

Derrière ce remue méninges des guiboles, on reconnaît l’APNEL (Association pour la promotion du naturisme en liberté), dont j’ai déjà interviewé il y a longtemps l’un de ses plus fervents militants. Depuis notre premier dialogue, beaucoup de choses ont évolué. L’APNEL considère avant tout que vivre nu est un droit fondamental à inscrire dans la constitution. Sauf que la constitution actuelle s’en tamponne le groin. Elle sa bat pour la modification de l’article 222-32 qui stipule : « L’exhibition sexuelle imposée à la vue d’autrui dans un lieu accessible aux regards du public est punie d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amande ».

C’est aussi pourquoi, lors de randonues, à la rencontre d’un public textile, fissa les randonneur(e)s se couvrent le fruit de l’hypocrisie sociale. Sauf en Espagne où le droit de se promener nu est inscrit dans la constitution. Dominique enthousiaste se souvient d’une randonue de l’autre côté des Pyrénées à Encantate : « Un autre monde. On croisait des textiles sans arrêt. Bonjour, comme si de rien n’était » (in Sud Ouest).

En pays franchouillard, « le 16 juillet, soixante-deux personnes ont participées nues, à une randonnée dans le Gard » (dixit le Monde). Les lectrices et lecteurs de Tintin entre 7 et 77 ans peuvent aller se déshabiller, les randonneur(e)s à l’honneur étaient âgé(e)s entre 2 et 81 ans ! Sur quels arguments s’appuie cette population qui varie autour de 1300 personnes, (source le Monde), qui se sent concernée par ce combat pour leur liberté de vivre nu. « Il y a toute une génération qui considère les centres naturistes comme des camps. Une concentration, un ghetto », explicite François à Sud Ouest.

Sylvie Fasol, présidente de l’APNEL est une femme. Etonnant non comment dans le milieu des vieux grigous du naturisme réactionnaire, style FFN (fédération française de naturisme), il ne leur soit jamais venu à l’idée que la parité femmes / hommes pouvait se réaliser ? Sylvie est convaincue par le combat de son association et n’a pas l’habitude de mâchonner ses mots contre ses contradicteurs : « Les nudophobes, c’est comme les homophobes ou les agoraphobes : il faut aller voir un psychiatre ! On ne fait pas de prosélytisme, on veut juste pratiquer nu, une activité ludique et non polluante. C’est difficile pour nous de comprendre les gens qui sont choqués. On se sent persécutés » (in le Monde).

Paul Réthoré président de la FFN, (déjà lui aussi interviewé pour le Mague), ne l’entend pas de cette oreille discrète qui est la sienne, quand il s’agit de garder les rênes du troupeau naturiste et ses prérogatives de grand commandeur des croyants du naturisme barricadé et planqué. « Nous promouvons un naturisme respectueux et familial. Donc, il ne s’agit pas de provoquer ni de faire de l’exhibitionnisme » (in le Monde). Même si je suppose, en terme de communication, l’APNEL sait y faire et être visible sur le terrain des médias, alors que la FFN fardée de son discours lénifiant d’un autre âge, rame à contre courant des avancées sociétales et essaie de récupérer la couverture de ses pelures !

Il y a quand même quelque chose qui me choque car à force de vouloir « rentrer dans le rang de la norme », l’APNEL sait se surpasser et même demander le soutien des pandores lors de ses escapades en nudité absolu. Cette photo de randonneur(e)s nu(e)s encadré(e)s par une bagnole de poulets m’a littéralement estourbi l’esprit, (source Naturisme magazine). A quand la garde républicaine à cheval pour ouvrir les randonues de l’APNEL et snifer du crottin ? !!!

J’adore la conclusion humoristique de l’article du Monde qui en dit long sur la maturité de l’APNEL, sur son évolution et son imagination au pouvoir : « En attendant la législation totale de leur activité, les randonneurs répètent minutieusement les tracés de leurs balades. Eux qui redoutent les gens habillés sont tombés en juillet 2006 sur une patrouille de militaires : ils étaient sur une propriété de la présidence de la République ».A quand la lutte finale de l’APNEL contre la propriété c’est le vol ?

L’APNEL est aussi présente dans les combats pour l’acceptation du nu en ville. Lors du « World Naked Bike Run » du 13 juin 2009, des militants de l’association se sont joints aux + / - 1000 manifestants à vélo à Londres. Le 27 juin, c’était le tour de Bruxelles, ma belle, de rentrer dans le bain. Nada, le pays de franchouille, étant donné que l’an passé, la manif avait été interdite à Paris et bastonnée par les gardiens de la paix des braves.

Le combat des cyclistes nus dans les grandes agglomérations est politique beaucoup plus que chez l’APNEL, où l’esprit hédoniste de son petit plaisir de randonner nu prévaut par monts et par vallées.

Je vous offre à lire, un extrait des revendications des cyclistes nus pour vous donner une idée qui va son chemin de la décroissance, de l’échange avec humour dans ses déplacements, du vivre mieux ensemble sans se polluer par la vitesse et la compétition. Vous m’en direz des nouvelles !

« Depuis 8 ans, nous revendiquons la justice dans les rues, pour la santé des être humains et de notre planète, avec conviction et humour via des manifestations cyclo-nudistes dans les villes du monde entier. Nous dénonçons le fait que l’espace public soit monopolisé par les voitures qui nous imposent leur loi : agressivité, vitesse, danger et pollution, transformant les villes en lieux hostiles. La voiture est violente et toxique, il est temps de penser autrement la mobilité. Nous proposons un autre modèle de développement urbain, qui ne soit pas orienté uniquement sur l’automobile et le pétrole. Une ville où l’espace public est dédié à la vie, où les moyens de transports sont collectifs, gratuits, moins polluants et plus efficaces »

Le nu révolte se porte à merveille à même la peau, à la ville comme à la campagne, à pied ou en vélo. Est-ce juste une tendance pour s’approprier de nouveaux espaces de liberté ou un mouvement plus vaste pouvant fédérer les énergies de l’écologie politique, au risque aussi d’être bientôt récupéré, y compris par la FFN, lorsque l’APNEL aura enfin réussi à modifier l’article 222-32 ? A suivre, ces mouvements des vases communicants, novateurs et significatifs aussi des changements profonds de société….

Source : « Non, vraiment, avec les vêtements, j’ai du mal « in Sud Ouest du mercredi 5 août 2009 et « Sur les chemins, la « randonue » sème le trouble » in le Monde du jeudi 20 août 2009

le 28/09/2009
Impression
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

4 Messages


  • Franck, il me semble que ton inexperience sur le terrain te fait dire des betises.
    Renseigne toi mieux et pratique toi même le naturisme en liberté style randonue et cyclonue.
    Par exemple , les randoneurs nus ne se rhabillent pas forcément quand ils croisent des textiles , la video à la une en haut à droite en est une preuve.
    De même lors de randonues cet été les gendarmes présents nous ont laissé faire le parcours nu, voir la video sur vivrenu et dailymotion
    Bref un manque évident d’informations et de pratique
    PS : je suis aussi l’organisateur de la randonue record du monde de cet été , voir les infos sur vivrenu egalement

    repondre message

    • Randonue et vélo nu : c’est la liberté qui mue ! 29 septembre 2009 13:25, par la Singette

      Bonjour Gilles,
      Je n’ai pas de leçon d’objectivité à recevoir ni toi ni de tes ami(e)s de l’APNEL, en sachant que la grande prêtresse de cette secte des sans-culottes m’a refusé une illustration pour mon papier, sous le prétexte qu’elle voulait gérer tous mes propos concernant son organisation.
      Je garde mon entière indépendance d’esprit libre et je ne me refuse aucun cadre d’intérêt concernant le naturisme qui sort enfin de ses gongs.
      Bien fraternellement à toi.
      La Singette qui en jette.

      repondre message

      • Randonue et vélo nu : c’est la liberté qui mue ! 2 octobre 2009 09:28, par gilles

        Grande pretresse = elue par les membres et de plus sylvie est apprécie par tous.
        Secte = association à but non lucratif
        Refus de texte sur l’APNEL à publier sur le mag = texte non conforme à la réalité
        Elle voulait gérer tous mes propos sur l’APNEL = Elle voulait un texte objectif

        repondre message

        • Randonue et vélo nu : c’est la liberté qui mue ! 2 octobre 2009 15:49, par la Singette

          Cher camarade !
          Je suis étonnée que tu ne cautionnes pas les propos pétris d’objectivité des militants de l’APNEL (ton organisation pourtant !) parus dans la presse capitaliste textile, que je mentionne dans mon papier. A moins d’un très sérieux stage d’autocritique digne du vénérable président Mao... je ne vois pas bien comment sortir de cette impasse lénifiante. Je me tiens à ta disposition pour remédier à cette situation gangrenée qui fait désordre dans le p.a.f des culs nus.
          La Singette qui en jette.

          repondre message

Alessandro Ferreira, l’espoir du foot de demain !
La valeur n’attend pas le nombre des années et il en a de la valeur, ce petit Alessandro Ferreira âgé de seulement 7 ans. Alors qu’on se rassure, dans les chaumières, la relève des grands du football est assurée. Alessandro, jeune espoir d’aujourd’hui, sera (...) Lire la suite
Entre football et anarchisme, l’éloge de la passe
Recevoir, donner, rendre... En terme footballistique, ce va-et-vient libertaire qui évoque l’entraide s’appelle une passe. Un art encouragé par Albert Camus. Les éditions Libertaires publient un ouvrage passionnant qui revient sur les rapports, parfois tendus, entre les anarchistes (...) Lire la suite
QUAND LE FOOT TUE, PEUT-ON ENCORE PARLER DE SPORT ?
Il n’y a bien que le football pour engendrer autant de violence autour de son nom et de ses stades. Si on ne porte pas la bonne écharpe de la bonne tribune, on peut être condamné à mort sans autre forme de procès. Nous voici de retour dans les arènes, avec en prime le sacrifice suprême (...) Lire la suite
Un raid sportif contre le « Mur de la Honte » dans le Sahara
Aux antipodes des ravages du « Paris-Dakar » et des dopages du Tour de France, la Sahara Bike Race, une initiative cycliste militante, va dénoncer l’existence du mur honteux qui, dans l’indifférence générale, coupe le peuple sahraoui en deux. À suivre du 26 mars au 4 avril 2010. (...) Lire la suite
Thierry Henry : jeu de main jeu de vilain
Tout le monde en parle au lendemain de la piteuse victoire qualificative pour le Mondial 2012 des Bleus . La main dans la surface du capitaine des Bleus face à l’Irlande fait le gros Buzz du moment, un évènement scandaleux du Sport qui dépasse le cadre du sport et rejoint le mythique coup (...) Lire la suite
Le perchiste Romain Mesnil exhibitionniste ?
Le perchiste français a de nouveau montré ses fesses après avoir décroché la médaille d’or aux Championnats du Monde de Berlin. "Qu’est-ce qui fait courir Romain Mesnil ?", se sont interrogés les internautes en octobre 2008, lorsqu’ils l’ont vu s’élancer nu dans (...) Lire la suite
Des semaines pour statuer sur Caster Semenya
"Il faudra attendre deux à trois semaines pour avoir la réponse des experts", a prévenu Pierre Weiss, secrétaire général de la fédération internationale d’athlétisme (IAAF), et donc savoir si Caster Semenya est considérée comme une femme ou comme un homme. La morphologie de la championne (...) Lire la suite
Les supporters de Schalke 04 sont-ils racistes ?
"Mahomet était un prophète qui ne comprenait rien au football, mais de toutes les couleurs, c’est le bleu et le blanc qu’il aurait choisis", chantent à chaque match les supporteurs du club de football de Gelsenkirchen. La 3ème strophe de l’hymne du club de football "Schalke (...) Lire la suite
Les combinaisons de natation championnes du monde
Les nouvelles combinaisons étudiées pour la natation ont favorisé les records de vitesse dimanche aux championnats du monde, et ils pourraient tenir longtemps avec l’arrêt de cette expérience controversée. Aussi vite adoptées, aussi vite retirées. Les combinaisons en polyuréthane, (...) Lire la suite
Alberto Contador veut le podium pour lui tout seul
L’étape de samedi du Tour de France est celle où les ambitions de l’actuel maillot jaune vont se révéler aux yeux de tous. Critiqué pour avoir lâché son coéquipier Andreas Klöden mercredi à l’approche du sommet de la Colombière, et creusant l’écart avec Lance Armstrong, (...) Lire la suite